L'auteur de ses pages et sa famille

Je m'appelle Xavier Meneboode. J'ai 46 ans et j'habite St Jean le Blanc, sur la rive sud de la Loire près d'Orléans. Je suis né à Lille, ai passé mon enfance à Halluin (Nord) où mon père, Pierre Meneboode, aujourd'hui en retraite à Lille, était Docteur en médecine. Après des études en Informatique à l'Université de Lille I à Villeneuve d'Ascq, je me suis marié avec Monique Naudin en 1980, puis nous sommes partis en coopération en Côte d'Ivoire (1981-1983). A notre retour, nous nous sommes établis à Paris (XIème puis XXème) jusqu'en Octobre 1992. A l'occasion d'un changement d'emploi, nous avons déménagé en région orléanaise, d'abord à Saint Denis en Val, puis à Saint Jean le Blanc en 1994. Nous avons trois enfants : Camille (1984), Alice (1987) et Victor (1991).

Pourquoi ces pages

La généalogie du coté de ma mère, née Ghesquière-Dierickx avait déjà été très largement couverte. Mais du coté de mon père, nous n'avions guère d'information. Conscient de la rareté de notre patronyme, j'avais été intéressé par une application présentée par France Télécom au Centre Beaubourg dans les années 80 qui affichait de façon graphique la densité des personnes ayant le même patronyme sur une carte de France. A l'époque nous étions parmi les rares Meneboode abonnés au téléphone en dehors du département du Nord. L'idée de faire des quelques recherches généalogiques m'était venue en 1993, et j'avais commencé à rentrer quelques données dans le logiciel Family Tree. Mais le déménagement et les nombreuses occupations liées à l'installation dans une maison neuve ont eu raison de mes bonnes intentions.

Réalisant depuis quelle piètre connaissance j'avais de mes ancêtres, et aussi la fragilité de toutes les informations qui restent comme autant de souvenirs dans la mémoire de nos parents, j'ai suggéré aux quatres grand-parents de mes enfants de s'atteler à cette tâche. Le succès étant plutôt mitigé à ce jour, j'ai décidé de prendre les choses en main afin d'avancer plus rapidement en utilisant les outils de notre époque, c'est à dire logiciels et Internet. Cette quête au départ était essentiellement orientée vers nos ascendances respectives, mais pourquoi laisser à l'écart toutes ces informations sur les fratries et les alliances qui intéresseront peut-être quelqu'un d'autre.

L'ambition de ce site

Sans faire la course au nombre de personnes enregistrées, mon ambition maintenant des de regrouper dans ces pages de généalogie l'ensemble des informations dont on dispose sur les Meneboode et puis ensuite de m'intéresser aux autres patronymes voisins qui certainement doivent converger vers quelques ancêtres communs. Il y a à ce jour 39 Meneboode répertoriés dans l'annuaire de téléphone. Ce chiffre n'inclut pas les personnes sans téléphone, sur liste rouge ou les enfants et autres membres de famille vivant sous le même toit. C'est très peu comparé aux patronymes les plus connus, et seuls quelques dizaines de personnes sont en mesure de perpétuer ce nom.

Si vous partagez avec moi de l'intérêt pour cette quête, faites le moi savoir et apportez votre contribution à l'édifice. Merci d'avance pour votre patience et votre indulgence pour toutes les erreurs qui pourraient y figurer.

Les outils

Les informations ci-dessous sont quelques peu techniques. Si vous souhaitez plus de détails ou une copie des fichiers concernés, faites le moi savoir.

En 1992, j'avais essayé puis abandonné le logiciel Family Tree sous Windows 3.1 ramené des Etats-Unis, car il avait des possibilités graphiques limitées et n'était pas adapté à notre environnement français.

En Décembre 1999, j'ai démarré avec Généalogos de Luxe Version 5. En fait un article dans l'Express mentionnait un certain nombre de logiciels et celui-ci était un des seuls disponible à la FNAC. Cette version était plutôt récente et basée sur un système de gestion de base de données relationnelles mais avec un certain nombre de bugs. Lors d'une exposition généalogique à Beaugency, j'ai reçu une version de démonstration d'Hérédis sur le stand de la Bibliothèque Généalogique d'Orléans. Celà semblait beaucop plus puissant et stable. J'ai donc fait acquisition de la version pro. Avec l'offre de mise à jour, j'utilise maintenant la Version 2001 d'Hérédis.

Pour la création des pages web de généalogie, je suis toujours un adepte de GED2WWWF tellement simple d'emploi et générant des pages de belle facture. Je n'ai pas encore essayé son successeur, GénàToile.

Enfin, pour pouvoir promener toutes mes données dans la poche, j'utilise My Roots de Tapperware sur mon Handspring Visor (de luxe !), compatible Palm. Il ya des mises à jour régulières et la dernières permet l'affichage de tables d'ascendance ou descendance. Pour améliorer les temps de réponse, j'ai divisé mes données en 4 branches en ajoutant un champ utilisateur Branche dans Hérédis que je renseigne chaque fois que je crée un individu. Il suffit alors de faire une recherche multi-critère sur ce champ pour exporter sélectivement chaque branche et créer 4 fichiers de données My Roots avec le convertisseur fourni.

Quand aux autres pages dont celles-ci, c'est le fruit du travail de dimanches et soirées depuis Février 2000 en découvrant les fonctionnalités de Microsoft FrontPage 97 puis 2000. Les champions du HTML et de Java vont sans doute s'esclaffer, mais je n'ai guère trop de temps à consacrer à la programmation.

Depuis le passage de CompuServe à Club Internet, et à l'ADSL (génial!), je vais pouvoir mettre plus de photos et document en ligne.

Mis à jour le 25 Août 2002


Retour à la page d'accueil