Il se trouve que Betty MAILLIARD coincée à Maroilles n’avait pas obtenu de laisser-passer avant novembre 1914 pour se rendre de Maroilles à Valenciennes afin de rendre visite et de présenter ses condoléances à la famille DAUBRESSE qui faisait le deuil de leur fils Augustin.
C’est précisément chez les Daubresse que Betty MAILLIARD a fait la connaissance d’une infirmière d’origine anglaise de Valenciennes, Mme BESNARD qui a mis la famille MAILLIARD en relation avec les dames du réseau CAVELL.

Ces informations m'ont été fournies par Claude SCHWARTZ et Béatrice DESCAMPS, petite-fille de Betty.